Partagez | 
 

 ✻ come away to the water.

Aller en bas 
AuteurMessage
Mattie Seaths

avatar

MESSAGES : 46
INSCRIPTION : 06/02/2013
CRÉDITS : riverside (avatar).
AVATAR : troian bellisario.
STATUT : it's complicated.
EMPLOI : étudiante + assistante photographe.
PSEUDO : l'oisillon bleu.

BREATH OF LIFE.
ÂGE:
CELLULAIRE:

MessageSujet: ✻ come away to the water.   Mer 6 Fév - 10:10


mathilda 'mattie' seaths.
CRÉDITS @DIMKABELIKOV. / AVATAR ©TERESA PALMER.
♢ ♢ ♢
- âge : Vingt-deux années au compteur bien qu'elle file tout droit vers la vingt troisième d'ici quelques mois, et oui le temps passe tellement vite de nos jours. - lieu de naissance : Elle n'a pas fait exception à la règle soit à Manhattan (New York). - nationalité : Américaine. - origines : Voilà un sujet qui ferait bien parlé de lui si on remontait assez loin dans le temps. Pour le reste les accents stricts de sa figure maternelle pourrait expliquer ses élans britanniques. - statut civil : Elle est célibataire, aucun compte à rendre, juste à elle-même et croyez-le ou non c'est bien suffisant ains. - occupation(s) : Etudiante en photographie, elle travaille également en tant qu'assistante photographe dans une agence au centre ville. - traits de caractère : écrire ici. - groupe : Third floor.

- somebody that i used to know -
Dans cette partie, tu devras nous énumérer quelques informations que tu trouves importantes concernant ton personnage : manies, tics, habitudes, allergie, une partie de son histoire, etc. un minimum de quatre informations est demandé, mais essayes tout de même de nous dire quelques petits truc sur votre personnage. Sache que cette partie est obligatoire et ne peut être retirée.
- sometimes i pretend i'm alright -
Cette partie concerne l'histoire de votre personnage. Vous devrez nous écrire celle-ci sous la forme que vous voulez : anecdotes, journal intime, etc. Vous avez une assez grande liberté concernant le mise en forme de votre histoire. Elle doit faire un minimum de 25 lignes.
- pseudo/prénom : écrire ici. - âge : écrire ici. - fréquence de connexion : écrire ici. - commentaires/avis : écrire ici.

_________________
csoon.


Dernière édition par Mattie Seaths le Jeu 7 Fév - 5:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattie Seaths

avatar

MESSAGES : 46
INSCRIPTION : 06/02/2013
CRÉDITS : riverside (avatar).
AVATAR : troian bellisario.
STATUT : it's complicated.
EMPLOI : étudiante + assistante photographe.
PSEUDO : l'oisillon bleu.

BREATH OF LIFE.
ÂGE:
CELLULAIRE:

MessageSujet: Re: ✻ come away to the water.   Mer 6 Fév - 10:10




something's telling me i must go home.
and the lights all went out in massachusetts
Lunette de vision sur le bout de ton nez, la concentration à son apogée tu tournes la page suivante du livre de gestion et de comptabilité. Tu avais toujours été une personne consciencieuse, sérieuse et assidue et dieu sait combien tu prenais avec intention la tenue des comptes et des commandes afin de ne pas passer à côté d’une commande importante ou encore d’un client. Tu n’étais pas encore une professionnelle ayant ton propre titre mais d’ici moins d’une année cela serait en passe de le devenir. Les coudes posés sur le comptoir en bois de l’atelier, tu passes rapidement l’une de tes mèches rebelles qui s’échappent de ta tresse avant d’écrire avec clarté le chiffre d’affaire du mois. Un chiffre plutôt bon qui t’arrache un sourire satisfait au coin des lèvres. Ethan était partie pour un stage en France que depuis quelques jours et c’est en toute tranquillité qu’il t’a laissé son agence à charge. Tu n’étais que son assistante après tout – quand bien même vous partagiez le même toit et une histoire quelque peu compliquée – mais une chose était vraie tu avais beaucoup appris à son contact. Tu te laisses tomber en silence sur l’un des tabourets lorsqu’Anna – l’une des deux stagiaires – entra en faisant tomber toute une pile de négatifs. Tu levas les yeux au ciel face à son étourderie, mais tu ne pouvais t’empêcher de la comprendre. Elle avait besoin de cette place afin de payer son loyer et financer ses études, tu étais dans la même galère quelques années plus tot. A l’époque toi aussi tu avais du montrer à Ethan combien ta ténacité était payante et il avait fini par s’en rendre compte lui-même. « Je suis désolé … je crois que je mesure maladresse sur maladresse … ». Soupira-t-elle en s’abaissant pour ramasser toute cette liasse de papier. Tu secoues la tête d’un mouvement négatif avant de contourner le comptoir en bois pour venir lui donner un coup de main. « Ne désespère pas aussi vite, ça serait dommage tu te donnes vraiment à fond pour ce travail. Cela se voit bien, avec un peu de temps et d’expérience tu t’y habitueras. ». Lui dis-tu en la considérant d’un sourire encourageant et communicatif avant de lui donner un tas de négatifs qui heureusement pour elle n’était que des archives. La dénommée Anna te sourit avec une expression nouvelle avant de te remercier d’un signe de tête. Tu jettes un rapide coup d’œil à ta montre qui t’indique clairement 19 h. Il est temps pour toi de plier bagage si tu tiens à arriver à l’heure à l’aéroport ! « Je dois filer direct à l’aéroport chercher Ethan, donc je file maintenant. Je peux compter sur toi pour bien fermer l’atelier de ce côté-ci et l’agence de l’autre ? ». Demandes-tu d’une voix pressée alors que ta collègue te lance un regard remplit de sous-entendus. Clairement ton histoire avec le patron n’a échappé à personne, néanmoins il n’y rien qui laisse supposer plus que la non exclusivité. « Quoi ? ». Elle lève les mains devant elle en signe de drapeau blanc avant d’hocher la tête avec compréhension. « Oh au fait Mattie ! Ton frère a laissé plusieurs messages pour toi au cours de la journée. Et il a dit qu’il insisterait si jamais il ne parvenait pas à te joindre … ». Tu te contentes de lever les yeux au ciel sans ne rien dire de plus. (…) Quelques kilomètres et feux plus loin, te voilà coincer dans les embouteillages menant à l’aéroport de New York. Tes doigts tapotent avec impatience le volant au rythme de la musique de Dire Straits. 19 h 45. Décidément si tu continues sur ce mouvement-là, ce n’est pas toi qui va attendre Ethan mais lui qui va devoir t’attendre. Tu as horreur d’être en retard ! Tu jures entre tes dents, et pour ne pas améliorer l’humeur qui règne dans l’habitacle de la voiture, la sonnerie de ton téléphone portable retenti. Un coup d’œil suffit à reconnaitre le numéro de ton frère ainé. Tu soupires déjà agacée, mais autant lui répondre sinon les colères de Zeus risquent de t’abattre sur toi – comme il te le disait si bien lorsque tu étais enfant -. « Qu’est-ce que tu veux Max ? ». Décroches-tu à la volée d’une voix lointaine et peu encline au dialogue. « Je te salue moi aussi petite sœur, c’est fou ce que tu as l’air heureuse de m’entendre après toutes ces semaines. ». Inutile de lui répondre, il vient de faire lui-même ta propre réponse. Tu sais qu’il ne peut s’empêcher de s’en faire pour toi, tout comme tu ne peux pas t’empêcher de t’inquiéter pour lui. Il reste ton frère, ton grand-frère, cet être à qui tu t’es tellement confier par le passé mais qui avec le temps à changer avant que tu ne t’éloignes. Voilà quelques temps désormais que tu as pris tes distances avec ta famille, une famille où les faux-semblants et l’argent sont les maitres mots de l’existence. Tu en profites pour bifurquer sur une autre route où la file est moins obstruée plus fluide. « J’imagine bien que tu ne veux parler à personne, et bien que je ne respecte pas spécialement ta décision mais tu pourrais au moins donner de tes nouvelles ? ». « Pourquoi faire ? Tu ne m’appelles pas spécialement pour ça si ? Aller dis le directement Max qu’on en finisse, tu sais que je n’aime pas spécialement conduire en parlant au téléphone. ». C’est vrai tu n’as jamais aimé ça, cela t’a toujours rendue nerveuse au volant, non parce que tu es distraite mais tout simplement parce que tu apprécies de conduire en toute tranquillité sans dose d’énervement supplémentaire. De plus, tu savais parfaitement combien ton frère était un piètre menteur avec toi, même pour un jeune avocat de talent. Tu le connaissais par cœur, assez pour savoir lorsqu’il cherchait à te dire quelque chose ou encore quand il cherchait à te tirer la vérité du nez. « Tu n’as qu’à décrocher au boulot. ». Poursuit-il d’un ton moqueur avant de rire, un rire qui te ramène à toutes fois où il se payait ta tête juste pour te taquiner. Tu serres tes lèvres l'une contre l'autre avant de secouer la tête pour ne pas te laisser avoir. « Bon tu vas me dire ce que tu me veux Max … Laisse-moi devinez, c’est maman qui t’a demandé de … ». Le temps semble avoir suspendu son vol, mais bien entendu sans la douceur de la prose et de la plume de Lamartine. Non, tu n’as pas le temps de reprendre ton souffle avant qu’une autre voiture pousse avec une violence sans non la tienne. Les premières sécurités du véhicule se déclenchent alors que tu te retrouves la tête à l’envers, le tambourinement lourd prenant possession de ton crane. « Mattie ? Mathilda ! Mattie ! ». La voix de ton frère ainé est la dernière chose que tu entends avant de sombrer dans un trou noir, où tu perds pied puis conscience.

_________________
csoon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
✻ come away to the water.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHITE KNUCKLE RIDE. :: II - WAKE ME UP. :: Walk the moon :: In your light-
Sauter vers: